Proposition de sujet de thèse Octobre 2020.

Etude de la faisabilité d’une batterie de stockage électrique en milieu de sels fondus.

 

En collaboration avec un grand industriel français de l’industrie nucléaire : ORANO, l’équipe Procédé Electrochimique en milieux hautes températures du département Procédé Electrochimique au Laboratoire de Génie Chimique de Toulouse souhaite étudier la faisabilité de plusieurs concepts de batterie de stockage électrique en milieux de sels fondus.

Lien pour le Laboratoire de Génie Chimique UMR UPS-CNRS-INPT-5503 : https://lgc.cnrs.fr/

Description du projet :

Cette étude s’intéresse au stockage de l’énergie électrique à grande échelle.

Une pré-étude a permis de faire ressortir de nouveaux concepts de batteries et dont les objectifs de la thèse seront de montrer la faisabilité jusqu’à la réalisation d’un mini démonstrateur.

A partir de la pré-étude, de nombreux points restent toutefois à étudier pour les deux concepts de batteries retenus : la composition du solvant, le choix des couples électrochimiques assurant le fonctionnement de la batterie ainsi que toutes les informations sur les réactions électrochimiques devant avoir lieu aux électrodes lors des charges et décharges (cinétique, réversibilité), le choix des matériaux d’électrodes, éventuellement, le choix d’un matériaux assurant la fonction de séparateur (diaphragme) entre électrolytes.

Toutes ces études devront permettre d’évaluer les points considérés comme bloquant afin de les valider et de les mettre en place pour la réalisation d’une mini batterie permettant de déterminer ses performances (tension, stabilité, autodécharge…).

Salaire brut mensuel : 1897 € sur 36 mois

Profil recherché :

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un diplôme de Master ou d’Ingénieur dans le domaine du Génie des Procédés. Les compétences et connaissances souhaitées pour mener à bien ce projet : bonnes connaissances en thermodynamique, en électrochimie, en physico-chimie des interfaces et des solutions ainsi que des qualités affirmées en expérimentation. Une connaissance des milieux sels fondus hautes températures (théorique et expérimentale) ainsi que des techniques de caractérisation et d’analyses des surfaces seraient également appréciées.

Cette thèse sera encadrée par Pierre Chamelot et Laurent Massot. Elle démarrera début octobre 2020 au Laboratoire de Génie Chimique de Toulouse sur le site de de l’Université Paul Sabatier. Merci d’envoyer un CV et une lettre de motivation aux adresses mail suivantes :

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

alex.jourdan@orano.group

 

Salaire brut mensuel : 1897 € sur 36 mois.

Additional information